top of page

Jour 3

(Re)penser nos espaces

Ce troisième et dernier jour s’attache à (re)penser durablement nos espaces et territoires : de leur protection et leur sauvegarde, à notre manière d’habiter, investir et valoriser les territoires. Il ouvre la voie à la refonte de notre rapport à la Terre, à l’habitat et au local.

 

La crise environnementale souligne et intensifie les limites de nos modèles actuels d'aménagement des espaces urbains, terrestres et maritimes : les confins de l’Eurométropole de Strasbourg, les plaines alsaciennes, les Vosges et le Rhin. Tandis que chacun de ces espaces sont plus que jamais menacés, comment agir à notre échelle pour répondre à l'impératif de préservation et de valorisation du territoire ?

Questionner notre habitat, nos habitudes et sa préservation.
Quelles déclinaisons écologiques à notre modèle urbain actuel ?
Quel mode de préservation et coopération pour nos espaces naturels ?
Quelles propositions de changement aux enjeux pluriels des espaces aquatiques ?
La Ville

La Ville

11h

Quelles déclinaisons écologiques à notre modèle urbain actuel ?

En Alsace, la ville étend encore un peu plus son influence. Aujourd’hui les huit grandes aires urbaines de l’ex-région Alsace couvrent les trois quarts du territoire et rassemblent 87 % des habitants. Face à ce constat criant, l’impératif de (re)penser l’architecture urbaine s’impose. Dès lors, quels modèles devons-nous bâtir pour la ville de demain ?

Face au changement climatique, les villes doivent se préparer à des changements de paysages ainsi qu'à des phénomènes météorologiques tels que des inondations, des vagues de chaleur... afin de minimiser les pertes économiques et les impacts sur la santé des habitants.

Dans l'immédiat et dans le but d'éviter d'atténuer les importantes conséquences de la pollution, les villes doivent veiller à réduire leurs importantes émissions de gaz à effet de serre.

En termes d'écologie, les villes doivent également recycler leurs déchets afin d'éviter la pollution de l'eau et des sols. De même, il est important que les villes veillent à l'amélioration de la qualité de l'air ainsi qu'à la préservation de la biodiversité afin que leur cadre dynamique soit également durable.

 

...et ne sont pas uniquement écologiques.

Depuis la deuxième moitié du XX° siècle, la population française devient majoritairement urbaine. Les villes les plus dynamiques sont donc confrontées à des problèmes de surpopulation, ce qui engendre des besoins de politiques d'urbanisme efficaces. Indirectement, cet accroissement démographique en ville a parfois provoqué des nuisances (sonores, problèmes de circulation....) auxquelles les villes doivent remédier. Enfin, les enjeux économiques et sociaux sont au cœur des débats de l'aménagement du territoire. Les villes doivent être en mesure de remédier aux problématiques de pauvreté ou d'insalubrité, qui impactent de nombreux citoyens.

 

Bien que la table ronde porte principalement sur l'écologie et l'environnement, il nous parait indispensable de voir et comprendre, comment articuler cette nécessité, aux autres enjeux auxquels font face les villes d'aujourd'hui.

Les invités

AaZ_photo 2.jpg

Gilles Crague

  • Grey LinkedIn Icon

Membre du laboratoire CIRED (Centre International de Recherche sur l'Environnement et le Développement)

Professeur et directeur de recherche à l'Ecole des Ponts Paristech

Ingénieur et sociologue 

SDE - logos.png

Yoann Tresy

  • Grey LinkedIn Icon

Coordinateur du groupe Alsace de The Shifters, association œuvrant à la décarbonation de l'économie.

Ingénieur en bureau d'études

Animateur de la fresque du climat

Ambassadeur bénévole de MyCO2

FB_IMG_1677590304276.jpg

Brice Van Haaren

  • Grey LinkedIn Icon

Responsable Environnement chez ADEUS (Agence d'urbanisme de Strasbourg Rhin Supérieur)

Expert en environnement dans l'aménagement du territoire 

Ancien collaborateur du WWF France

La Terre

La Terre

Quel mode de préservation et coopération pour nos espaces naturels ?

13h

Dans un contexte d'urgence climatique, il apparaît nécessaire de mieux prendre en compte la biodiversité et la cohabitation de l'homme avec son environnement. La question de la gestion des forêts, pourtant majeure, fait débat. Il s'agira de comprendre pourquoi.
L'enjeu de la table ronde est donc, entre autres, d'informer le grand public des possibilités qui s'offrent aux gestionnaires d'espaces afin de limiter l'impact de l'homme sur la biodiversité. Seront abordées les actions concrètes pouvant être mises en place pour améliorer les conditions de vie et de développement de la faune et de la flore.

Enfin, la table-ronde devrait permettre au public de comprendre si une relation durable entre l'homme et la biodiversité est toujours envisageable, et de prendre conscience des actions individuelles et/ou collectives qui peuvent être mises en place.

Les invités

chamonix_1807_large.jpg

Wolfgang Cramer

Géographe, écologue, modélisateur de la dynamique des écosystèmes globaux, est directeur de recherche (CNRS) à l’Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie Marine et Continentale (IMBE)

20220316_123031.jpg

Nicolas Kremer

  • Grey LinkedIn Icon

Responsable Grand-Est Environnement à l'Office National des Forêts (ONF)

Missions : mise en œuvre de la politique environnementale de l’ONF, référent des réserves biologiques, soutien aux projets environnementaux en forêt publique

SDE - logos.png

Sébastien Morelle

  • Grey LinkedIn Icon

Chargé de mission chez Syndicat de coopération pour le Parc naturel régional des Vosges du Nord

Les Espaces maritimes

Les Espaces maritimes

15h

Quelles propositions de changement aux enjeux pluriels (transport, pollution, surpêche...) des espaces aquatiques ?

Les espaces maritimes sont aux cœurs de nombreux enjeux environnement et écologiques et y sont ainsi vulnérables. Les mers et les océans sont des écosystèmes fragiles soumis à de nombreuses pressions : concentration de déchets, pollutions, marées noires, surpêche, disparition d’espèces… Les mesures de protection se multiplient et les aires marines protégées couvrent désormais 7,3 % de la surface du globe mais cela reste loin d'être suffisant.

Les espaces maritimes et fluviaux notamment entretiennent une relation ambiguë en jouant un rôle majeur dans la mondialisation, l'énergie, la communication et le transport mais en nécessitant cependant la préservation de ces derniers et de leurs écosystèmes.

L'enjeu est donc de trouver un point optimal pour bénéficier de ces avantages sans pour autant détruire ces espaces, détériorer la qualité de l'eau ou polluer davantage la planète.

Ces espaces étant indispensables, les protéger est une priorité absolue et chaque acteur à son échelle se doit d'agir en cet intérêt.

Les invités

SDE - logos.png

Stella Jelden

  • Grey LinkedIn Icon

Directrice de projet Rhin et espaces rhénans au sein de la DREAL travaillant sur le plan Rhin vivant

SDE - logos.png

Lola Ott

  • Grey LinkedIn Icon

Directrice et co-fondatrice de l'ONG Octop'us, basée à Strasbourg, valorisant des déchets en circuit court

Les stands

Les stands

En parallèle des tables rondes qui rythmeront vos journées, venez à la rencontre des militants, étudiants, bénévoles et salariés d’entreprises présents pour échanger sur leurs solutions ! Car à chaque échelle nous constituons un levier nécessaire à la résolution durable de la crise environnementale. 

 

Organisé en 6 zones thématiques (se Nourrir, se Chauffer, se Déplacer ; la Ville, la Terre, les espaces maritimes), échangez vos expériences avec des entrepreneurs climatiques issus de Strasbourg et sa région !


Quizz et débats vous attendent entre 10h et 17h dans le hall de l’hôtel du département, à Strasbourg (1 place du quartier blanc, 67000).

The Shifters

Les Shifters est une association créée en 2014 pour apporter un soutien bénévole au centre de réflexion The Shift Project, qui œuvre à la décarbonation de l'économie.

logo-shifters-clair.png
Un-nouveau-monde.webp
Projection d'Animal ép.3

Projection d'Un Monde Nouveau de Cyril Dion

17h

Épisode 3 - Régénérer

En Australie, le biologiste marin Peter Harrison restaure des massifs entiers de la Grande Barrière de corail en élevant des larves de coraux qu’il relâche ensuite sur des récifs en péril. Dans le même pays, le fermier Colins Seis décuple la fertilité des sols grâce à l’agropastoralisme, alternant élevage et culture sur une même parcelle. En se rendant dans une "école de la forêt" en Allemagne, Cyril Dion constate les bienfaits d’une éducation en contact direct avec la nature. À Dublin, il échange avec d’anciens participants à l’assemblée citoyenne qui a poussé le pays à légaliser le mariage homosexuel en 2014, et dont le fonctionnement a inspiré la Convention citoyenne pour le climat en France. Autant d’initiatives qui, pour Cyril Dion, prouvent que la crise climatique est l’opportunité de se réinventer en proposant de nouveaux récits.

bottom of page